Bon au moment où je pensais que tout allait pour le mieux et que j’allais peut être enfin avoir une fille dans ma vie, Louise réapparait. Super… Au départ, je ne savais pas si je devais me réjouir ou craindre son retour mais ce qui était sûr c’est que sa présence m’avait un peu manqué. Pourtant, je l’avais presque oubliée. Du moins je m’étais promis de mettre toute mon attention sur Amandine (même s’il faut admettre que pour l’instant j’ai vraiment été nul avec elle). Après la révélation de mon cousin sur ses coucheries avec Louise, je m’étais résigné à passer à autre chose en me disant que je perdais mon temps vu qu’elle ne me voyait que comme un ami. 

Cet aprèm, je profitais donc de ma courte pause quand Louise m’a appelé. En voyant son nom apparaître, je savais que c’était mauvais signe parce qu’elle ne me fait généralement signe que lorsqu’elle se sent seule et/ou que quelque chose va mal. A peine j’ai décroché, que j’ai entendu des larmes, puis des paroles entrecoupées par ses larmes. Si j’ai bien compris elle m'a dit que les mecs sont des gros c******, qu’au final elle avait bien raison de se protéger et de ne pas leur ouvrir son cœur mais que comme une idiote elle avait crû que mon cousin était quelqu’un de bien (c’est pas faute de l’avoir prévenue) et elle a parlé d’un truc avec sa colloc que je n’ai pas bien saisi. Tout cela pour finir par me demander si elle pouvait passer chez moi ce soir. Après une courte hésitation, je lui ai répondu que j’allais m’arranger pour finir un peu plus tôt et qu’on se ferra une soirée pizza et glace pour qu’elle se change les idées. Elle m’a remercié en ajoutant « Pfff pourquoi les beaux mecs ne sont pas comme toi”. Merci pour moi !

Je me suis donc dépêché de finir et je suis rentré le plus vite possible à mon appartement. Il était à peu près 22h quand je
suis arrivé chez moi. Louise était là devant ma porte, à m’attendre avec une pizza dans une main et une bouteille de rhum dans l’autre. Dès qu’elle m’a vu elle sauté dans les bras en disant «oui j’ai pris du rhum j’ai besoin de quelque chose de fort... Tu m’avais manqué au passage». Bizarrement je n’étais pas si heureux que ça de la voir. Mais comme c’est mon amie je me devais d’être là pour elle. Une bouteille de rhum plus tard, on était affalé devant la télé à rigoler comme au bon vieux temps sur nos sorties ratées quand elle s’est mise sur moi et m’a embrassé. Comme je ne réagissais pas vraiment, elle s’est relevée et s’est excusée pour son geste en précisant que c’était du grand n’importe quoi. Elle a alors pris ses affaires et elle a filé à toute vitesse. 

 

Ça fait quinze minutes qu'elle est partie et je suis un peu perdu parce que pour la première fois, la fille que j’ai toujours aimée, mon

singe-pensifamie et âme sœur a eu un geste tendre envers moi mais je n’ai rien ressenti. Je pense que je suis à un stade où j’ai vraiment envie de passer à autre chose. Peut être qu’au final l’amour est trop compliqué pour moi. Si au moins j’avais des retours pour des boulots ca me permettrait de sortir de cette vie de merde. D’ailleurs, j’ai toujours pas eu de retour de l’entretien que j’ai passé y’a quelques temps. Je pense qu’une fois de plus c’est foutu pour moi. Je vais m’enterrer dans ma chambre et dormir un bon coup. La nuit porte conseille apparemment donc bonne nuit à tous et peut être à demain.